29 janvier 2010

GRAPUS

01_Grapus_3770ePour nous, Pierre Bernard a bien voulu se livrer à l’exercice du commentaire de ses propres images. Créées avec le collectif Grapus ou avec son Atelier de création graphique, studio qu’il dirige depuis 1990, elles sont présentées cette années dans l’exposition Graphisme in France.

 

Affiche Ultime tentative - Grapus

 

C’est une affiche qui date de 1985, créée à partir de la photo de deux chiens en train de procréer, prise à l’occasion d’un reportage pour le livre Zup de famille. C’était un travail sur une ZUP dans laquelle on s’est promené longuement, c’est Alex (Jordan) a pris cette photo. Il s’agissait d’imaginer une affiche pour Grapus, à l’occasion d’une exposition de nos travaux au musée de Breda (Pays-Bas). C’est parti de discussions et c’est quelque part une sorte de figure très emblématique, très volontariste et très clownesque de l’engrossement de la culture (rires). Le titre de l’affiche était Ultime tentative. C’était une vision un peu désespérée de la situation. Il y avait aussi une réflexion autour de la nécessité quotidienne du luxe. C’est à dire que nous pensions que la nécessité sociale du graphisme était de faire briller la vie, d’être en rapport avec le bonheur par les signes. Dans le meilleur des cas, ce n’est pas son rôle tout le temps. Enfin, il y avait un côté revanche sur le commanditaire et le public endormi ou le public qui refuse tout effort, avec ce clown qui se donne beaucoup de mal. Concernant la technique, cela correspondait à un moment où on adorait faire de la « tatouille » picturale. On travaillait souvent sur des films transparents pour associer du dessin et de la photo.

 

Affiche pour le Secours populaire - Atelier de création graphique

 

Le Secours Populaire était un des clients de Grapus. Lorsque nous nous sommes séparés, en 1990, l’association a plutôt travaillé avec Alex Jordan et Nous travaillons ensemble. Mais depuis 2000, ils sont venus vers nous et nous travaillons avec eux. Donc, c’est une image créée à l’occasion d’un congrès et qui essaye d’exprimer les valeurs du Secours Populaire. L’usage de cet oiseau a quelque chose de surréaliste, c’est une sorte d’aigle pacifique. Il y a comme une puissance qui se dégage de lui, il fait penser aussi à un cygne. II y a de la tendresse dans les images et un jeu graphique avec les mots : certains sont supprimées par le même signe, un trait, qui permet de souligner un mot, c’est un jeu que j’aime bien.

 

Affiche Tomorrow is decided today - Atelier de création graphique

 

C’est une image récente pour une exposition des travaux de l’Atelier de création graphique à la biennale de l’affiche de Téhéran. C’est parti d’une image qu’on a dessinée pour Terre en tête, biennale de l’écologie qui a lieu dans le 93. C’est donc une traduction littérale de Terre en tête, il y a une terre, un homme, une femme, c’est une sorte de zoom à l’envers de l’avenir de la terre, qui, en fait, est celui de l’homme. C’est un idéal, c’est pour cela qu’il est dessiné avec un trait fin, épuré. Au contraire, je montre que la terre est assez malmenée aujourd’hui. Et l’oiseau, c’est en quelque sorte une métaphore graphique des gens qui ont un peu de conscience et qui essaient d’en parler… le tout dans un désordre écologique assez évident. C’est en quelque sorte un commentaire sur la situation aujourd’hui.

Posté par avrile à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur GRAPUS

Nouveau commentaire